Espace Jeunes
  • Web
  • Images
  • Videos

La Mission Locale la plus proche de chez vous

Cartographie Missions Locales du Béarn

Merci de saisir un numéro de téléphone correct.

Passer le permis de conduire ou le BSR

Passer le permis de conduire ou le BSR

Besoin du permis de conduire pour trouver un emploi, poursuivre tes études, être mobile, indépendant ?
Même si les moyens financiers te manquent, de nombreuses aides existent pour obtenir le précieux papier rose.

Deux étapes pour passer son permis de conduire

Le permis de conduire comprend deux épreuves : l’épreuve théorique générale (le code) et l’épreuve pratique (la conduite). Il se déroule sous la responsabilité d’un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière, agent de l’état formé pour cette mission.

Le permis de conduire comprend douze points. A compter du 1er mars 2004, le jeune conducteur  dispose d’un permis probatoire. Pendant trois ans, il possède un permis de six points (période réduite à deux pour celui qui a suivi la conduite accompagnée). Si, pendant ces trois ans, aucune infraction n’a été commise, le permis de conduite est alors affecté des douze points.

Le conseiller Mission Locale te guidera dans les démarches à accomplir auprès d’une école de conduite en te renseignant, notamment, sur le déroulement de la formation (évaluation de départ,  apprentissage théorique, nombre de cours, livre du code de la route …) ainsi que sur les aides dont tu peux bénéficier pour financer ton projet de permis.

Le code : épreuve théorique générale (ETG)

Pour se présenter à l'ETG, il faut être âgé de 17 ans et demi ou de 16 ans dans le cadre de l'apprentissage anticipé de la conduite, être titulaire de l'attestation scolaire de sécurité routière de deuxième niveau (ASSR 2) ou de l'attestation de sécurité routière (ASR) pour l'obtention des catégories A ou B du permis de conduire. Il faut au moins 25 séances de code à ajouter aux séances de tests.

Le jour de l’examen, on te présentera 40 questions. 35 bonnes réponses sont nécessaires pour décrocher le code.

L’épreuve n’est plus valide, soit après cinq échecs à l’épreuve pratique, soit au terme de trois ans. Pour te représenter à l’épreuve pratique tu devras alors repasser le code.

La conduite

L’examen : il permet de contrôler les connaissances, les aptitudes et le comportement des candidats. Il dure 35 minutes dont :

  • 25 minutes de conduite effective
  • 2 manœuvres dont une en marche arrière
  • 2 questions portant sur la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, en relation avec la sécurité routière.

Un contrôle rapide de la vue est pratiqué par l'examinateur. Si tu portes des lunettes de vue, une visite médicale peut s'avérer obligatoire. Le permis de conduire sera alors estampillé avec la mention "verres correcteurs obligatoires".

 

Les aides au déplacement

En faisant appel à une auto-école, tu devras prévoir un budget minimum de 1000 à 1500 € avec un forfait de 20 heures de conduite (minimum obligatoire), des cours de code en nombre illimité, une ou plusieurs présentations à l’examen théorique (le code) et une présentation à l’examen pratique (la conduite). Prévoir en moyenne 30 heures de conduite entre 30 et 40 €.

Toutefois, des aides existent. Ton conseiller Mission Locale est en mesure de t’orienter vers un soutien financier dont tu peux éventuellement bénéficier.

 La Mission Locale peut proposer des aides au financement du permis de conduire pour des jeunes entre 18 et 25 ans, ne disposant pas de ressources suffisantes :

 

Ces aides peuvent être attribuées sous conditions. Adresse-toi à la Mission Locale la plus proche de ton domicile.

Ton conseiller pourra aussi te renseigner sur d’autres types d’aides versés, par exemple, par Pôle Emploi ou par le conseil général (le PIF qui concerne les bénéficiaires du RSA)  ou des Plans locaux pour l'insertion et l'emploi de Mourenx et du Bassin de Lacq (personnes de plus de 26 ans résidant sur le territoire de la Communauté de communes de Lacq en situation de recherche d’emploi)

Les personnes reconnues en situation de handicap peuvent bénéficier d’une aide spécifique de formation au permis de conduire de l’AGEFIPH . Site de l’Agefiph

Les demandeurs d’emploi inscrits, âgés de plus de 18 ans, non titulaire du permis de conduire et pour lesquels cela représente un frein à une future reprise d’emploi, pourront bénéficier d’une aide au permis de Pôle Emploi.

Le permis à 1 €

Le permis à 1 « euro par jour » est entré en vigueur le 3 octobre 2005 pour la catégorie B et le 3 octobre 2006 pour la catégorie A (motocyclette de plus de 125 cm3). Le permis de la sous-catégorie A1 (motocyclette légère) n’est pas concerné par l’opération.
Cette mesure a été mise en place par l’état pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes qui ont besoin du permis pour décrocher un contrat de travail.


Son objectif est de permettre aux jeunes de passer un permis (code et/ou conduite) financé par emprunt sans intérêt (l’état les paie), ni frais de dossier auprès d’un établissement financier. Autre avantage : étaler le coût de leur formation à la conduite sur plusieurs mois à travers un système de prêt à taux zéro (remboursement de un euro par jour sur la durée qui correspond au montant exact de la formation).
 
Cette aide s’adresse à tout jeune de 16 ans au moins et de 25 ans révolus, à la date de signature du contrat concerné (sous réserve que l’établissement financier accepte le dossier du candidat).
L’aide se présente sous forme d’un prêt à taux zéro souscrit auprès d’un établissement de crédit permettant au bénéficiaire de payer cette formation.

Ton conseiller Mission Locale t’informera sur les conditions d’obtention de cette aide.

 

S'entraîner

Pour s’entraîner aux épreuves du code

Les questions posées le jour de l’examen de la conduite : vérifications internes  et  vérifications externes

Le permis à points : www.lepermis.com ou encore sur le site du gouvernement

Site de la sécurité routière

Principales infractions au code de la route et les sanctions

Guide de bonne conduite

Circulaire relative au régime général du permis à point et au permis probatoire

 

Le brevet de sécurité routière (BSR)


Le BSR est une formation obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur à partir de 14 ans. Il a été mis en œuvre en 1997 car le nombre d’adolescents victimes d’accidents de cyclomoteurs ne cessait de croître.


Le BSR est obligatoire pour conduire, en l’absence de permis :

  • un cyclomoteur à partir de 14 ans.
  • une voiturette (quadricycle léger à moteur) à partir de 16 ans.


La formation pratique comporte deux options distinctes : option cyclomoteur et option quadricycle léger à moteur.

L’obtention du BSR « cyclomoteur » permet de conduire un cyclomoteur à deux ou trois roues à moteur dont la cylindrée est limitée à 50 cm3 et la vitesse à 45 km/h. Le conducteur peut transporter un passager si le cyclomoteur est équipé d’un siège pour le passager avec poignées et repose-pieds.


L’obtention du BSR « quadricycle léger à moteur » permet de conduire un quadricycle à moteur dont la cylindrée est limitée à 50 cm3 et la vitesse à 45 km/h. Possibilité de transporter un passager.

Le BSR est obligatoire uniquement pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1988.
L’ASSR de 1er niveau ou l’ASSR de 2e niveau ou l’ASR sont obligatoires pour pouvoir s'inscrire à la formation pratique du brevet de sécurité routière (BSR) et n'autorisent pas le jeune à conduire un véhicule à moteur. 
La personne non titulaire de l’ASSR 2 et qui n’est pas scolarisé, peut passer l’épreuve de l’attestation de sécurité routière (ASR) dans un établissement du réseau des GRETA (voir fiche sur l’ASR).

Renseigne-toi auprès d’un conseiller de la Mission Locale pour connaître avec précision les conditions de mise en œuvre du Brevet. 

Etre accompagné(e) par les missions locales du Béarn

Prenez
rendez-vous !

Toute notre actualité sur les réseaux sociaux